Evénement CNGF

Les glaciers français réussissent un rassemblement inédit de MOF sur le Salon du chocolat

 

À l’initiative de la Confédération Nationale des Glaciers de France, une quinzaine de Meilleurs ouvriers de France (MOF) glaciers et pâtissiers, mais aussi de grands noms de la gastronomie tricolore, se sont réunis dans un moment fédérateur.

Entourant Bruno Aim, à droite, les MOF Pierre Mirgalet, président de la Confédération Nationale des Artisans Pâtissiers Chocolatiers Confiseurs Glaciers Traiteurs, Emmanuel Ryon, Jean-Thomas Schneider, double champion du monde de pâtisserie et de glace, James Berthier, Bernard Leprince, MOF cuisinier, et Marc Rivière. A gauche, Gabriel Paillasson, fondateur de la Coupe du monde pâtisserie, Jean-Claude David, ancien président de la CNGF, Antoine Hepp, Francis Viard, Alain Chartier, champion du monde et, au 2e rang, le chef restaurateur Rémi Lebon.

 

L’inauguration du Salon du chocolat, mardi 29 octobre, a été l’occasion d’une rencontre entre des professionnels du dessert renommés, Meilleurs Ouvriers de France, artisans reconnus, parmi les plus titrés du globe. Elle a été voulue par Bruno Aïm, président de la Confédération Nationale des glaciers de France (CNGF) et Emmanuel Ryon, MOF glacier et champion du monde de pâtisserie, qui pilote l’organisation du 27e concours Un des Meilleurs ouvriers de France.

Chaleureux et porteur de sens, cet évènement d’envergure avait pour objectif de jeter des passerelles entre les glaciers, pâtissiers, chocolatiers et de faire rayonner la glacerie au sein de la gastronomie sucrée. Il est le point de départ d’un mouvement de fond, qui rendra la glace et la pâtisserie glacée de tradition française toujours plus visibles aux yeux du grand public.

« En tant que professionnels, nous sommes tous animés par la passion des gestes, l’amour des bons produits, l’envie de créer pour le plaisir de tous ! Et les spécialités de chacun d’entre nous, les desserts signature sont une chance à condition que nous les mettions en commun, au service d’actions collectives », a déclaré Bruno Aim.

MOF en préparation

La rencontre organisée par la CNGF a été le point d’orgue d’une journée de travail consacrée à l’organisation et la rénovation du prochain concours Un des meilleurs ouvriers de France Glacier, dont les premières épreuves éliminatoires auront lieu en 2020. 12 MOF Glaciers se sont réunis au siège de la Confédération pour adopter les axes d’évolution du prestigieux concours. Leur objectif est qu’il soit plus en phase avec la réalité quotidienne de la profession, qu’il mette mieux en valeur la technicité et les savoir-faire requis, et enfin qu’il tienne compte de l’évolution du métier et des normes qui l’encadrent. « Les Meilleurs ouvriers de France dans les métiers de bouche sont appelés, de plus en plus, à faire des démonstrations, à voyager à l’étranger, à parler devant des journalistes : il y a tout un panel de compétences nouvelles à intégrer », a indiqué Emmanuel Ryon. Cet exercice de refondation va se poursuivre dans deux commissions, qui vont travailler sur les sujets donnés aux candidats et sur la codification des notes. La finale du concours doit se dérouler entre septembre et décembre 2021.

 

 

 

 

 

< Retour aux actualités